Maman peint ! Une expérience d’art thérapie individuelle en maison de retraite

peinture maman 18-12-2014

Ma mère a été diagnostiquée de la maladie d’Alzheimer en 2004. Elle a vécu en maison de retraite entre 2011 et 2016. Elle ne parlait quasi plus et depuis sa crise d’épilepsie en juillet 2013, ne marchait plus non plus. La direction de la maison de retraite a eu la gentillesse de me laisser faire intervenir une art-thérapeute rien que pour elle. Lire la suite

Publié dans Art-thérapie, Maison de retraite | Commentaires fermés sur Maman peint ! Une expérience d’art thérapie individuelle en maison de retraite

Antibiotiques et déclin cognitif

On commence à reconnaître le lien entre borréliose et maladie d’Alzheimer (voir la rubrique dédiée à ce sujet ), voilà maintenant que son traitement favoriserait lui aussi le déclin cognitif si on en croit cette étude menée pendant plusieurs années sur 14 542 femmes. Celles ayant pris deux mois d’antibiotiques ou plus cumulés entre leurs 50 et leurs 60 ans, présentent  une altération plus avancée des fonctions cognitives en comparaison avec le groupe des femmes n’ayant pas utilisé d’antibiotiques Source : Antibiotiques : impact sur les fonctions cognitives !

Très logiquement, l’article mentionne cette relation de cause à effet entre l’altération de la flore intestinale – et celle des fonctions cognitives en raison des effets des antibio sur les intestins.

Avis aux lymés…et aux cures d’antibio qu’il est parfois nécessaire de faire… A suivre de très près et à ne pas zapper la protection de l’intestin par les probiotiques pendant ces cures .

Publié dans Lyme, microbes, infections et Alzheimer, Pistes de réflexion/articles de presse | Commentaires fermés sur Antibiotiques et déclin cognitif

STIMULATION NERVEUSE MAGNÉTIQUE OU ÉLECTRIQUE NON INVASIVE DESTINÉE À TRAITER OU PRÉVENIR LA DÉMENCE

Je suis tombée par hasard sur ce brevet décrivant des dispositifs destinés au traitement et à la prévention de la démence, telle que la maladie d’Alzheimer, par transmission d’impulsions d’énergie de manière non invasive vers des fibres nerveuses sélectionnées, en particulier celles dans un nerf vague, qui modulent l’activité du locus coeruleus d’un patient. Les impulsions d’énergie transmises, qui consistent en de l’énergie magnétique et/ou électrique, stimulent les fibres nerveuses sélectionnées afin d’amener le locus coeruleus à libérer de la noradrénaline dans des régions du cerveau qui contiennent des bêta-amyloïdes. La noradrénaline neutralise la neuroinflammation qui endommagerait des neurones dans ces régions et dans le locus coeruleus, ce qui permet d’arrêter ou de ralentir la progression de la maladie chez le patient. WO/2014/074638 et developpé par Electrocore. Je n’ai pas d’information si ce dispositif est efficace ou non

Publié dans Amélioration, guérison, Pistes de réflexion/articles de presse | Commentaires fermés sur STIMULATION NERVEUSE MAGNÉTIQUE OU ÉLECTRIQUE NON INVASIVE DESTINÉE À TRAITER OU PRÉVENIR LA DÉMENCE

la présence d’aluminium dans le cerveau est-elle la cause ou la conséquence de l’Alzheimer ?

Cet article pose une question intéressante et le postulat selon lequel l’aluminium pourrait bien être une conséquence de la maladie. Il présente la silice comme remède permettant de piéger et d’évacuer l’aluminium qui a traversé la barrière encéphalique. Vrai ou faux, une cure de silice ça ne mange pas de pain. Source: https://micheldogna.fr/la-silice-de-prele-antidote-de-laluminium-cerebral-et-de-lalzheimer/

Publié dans Amélioration, guérison, Pistes de réflexion/articles de presse | Commentaires fermés sur la présence d’aluminium dans le cerveau est-elle la cause ou la conséquence de l’Alzheimer ?

La mémoire de mon père

Un documentaire qui m’a beaucoup émue et dont le lien m’a été envoyé par Patricia Duthion que je remercie: C’est l’histoire de Patricia Herrscher qui a fait sortir son père atteint de la maladie d’Alzheimer de la maison de retraite qui l’hébergeait pour s’installer avec lui. A l’age de 53 ans, elle a décidé de quitter Paris, son métier d’architecte d’intérieur, son logement pour s’en occuper. Un très beau témoignage. Avec une voix douce, elle explique ses stratégies pour l’accompagner parfois très surprenantes. J’ai beaucoup aimé sa façon de l’hydrater en lui servant des verres d’eau depuis une bouteille de vin rouge. A voir en replay jusqu’au 6 mars 2025. https://www.france.tv/france-2/13h15-le-samedi/3483283-la-memoire-de-mon-pere.html

Publié dans Pistes de réflexion/articles de presse, stratégie de soins et d'accompagnement | Commentaires fermés sur La mémoire de mon père

Greffe fécale pour traiter ou prévenir Alzheimer: ça se précise

La greffe fécale pourrait être une thérapie d’avenir pour traiter la maladie d’Alzheimer.

En octobre 2021, des chercheurs irlandais découvraient que la réalisation de transplantations de microbiote fécal de souris jeunes vers des souris âgées permettait à ces dernières de faire reculer leurs troubles de l’apprentissage et de la mémoire. Lire la suite

Publié dans Amélioration, guérison, Pistes de réflexion/articles de presse | Commentaires fermés sur Greffe fécale pour traiter ou prévenir Alzheimer: ça se précise

Du potentiel du CBD pour traiter Alzheimer

Quelques études scientifiques sur les pistes thérapeutiques du CBD pour traiter Alzheimer.

Le CBD serait une piste pour traiter l’Alzheimer précoce, la forme familiale de la maladie. Il est de plus en plus utilisé dans le traitement des maladies neurologiques. Le CBD permettrait de stabiliser le niveau de certaines protéines mais surtout de normaliser le taux de cholestérol, un mécanisme protecteur contre la neurodégénérescence. Le maintien d’un taux de cholestérol suffisant apparaît important pour lutter contre la perte de synapse et booster la neurogenèse (4). Les neurotransmetteurs et les récepteurs neurologiques pouvant retrouver un fonctionnement normal, les capacités cognitives pourraient être améliorées. Source https://www.santelog.com/actualites/alzheimer-le-cannabidiol-benefique-contre-les-formes-familiales

Lire la suite
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Du potentiel du CBD pour traiter Alzheimer

Dix facteurs qui augmentent les risques de développer Alzheimer

La dépression augmente les niveaux de substances chimiques nocives dans notre cerveau dont le déséquilibre peut entraîner la perte de cellules cérébrales, et augmenter les risques de développer l’Alzheimer, mais aussi stress, taux élévé d’homocystéine, 10 facteurs à prendre en compte

Source : Dix facteurs qui augmentent les risques de développer Alzheimer | Slate.fr

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Dix facteurs qui augmentent les risques de développer Alzheimer

Enfin ça semble bouger pour les Ephads suite scandale Orpea !

Gabriel Attal confirme que le directeur du groupe de maisons de retraite, mis en cause dans un livre, « Les Fossoyeurs », dénonçant de graves défaillances dans ses établissements, sera convoqué par le gouvernement. Source : Scandale Orpea : «Hors de question de tolérer de tels agissements» – Le Parisien

Plus j’avance dans lecture des « fossoyeurs » moins je regrette d’avoir choisi un Ehpad public. Certes cela manquait d’activités adaptées à l’évolution de la pathologie,  même si on se plaignait régulièrement du manque de personnel, ce n’était déjà pas rose, mais ce n’était pas à ce point. On se console comme on peut!

Publié dans Maison de retraite | Commentaires fermés sur Enfin ça semble bouger pour les Ephads suite scandale Orpea !

Les effets du Covid-19 sur le cerveau ont-ils un lien avec la maladie d’Alzheimer?

Dans la série des virus, bactéries qui viendraient bugger notre cerveau (voir la rubrique consacrée à ce sujet), on se demande ce qu’il en est du virus du covid…

Bien que les résultats d’études soient encore maigres à ce jour, certaines découvertes pourraient présenter un lien de corrélation entre les signes de lésions cérébrales développées chez les personnes âgées ayant contracté le virus et celles souffrant d’Alzheimer. Source https://www.ladepeche.fr/2022/01/18/le-covid-19-peut-provoquer-des-effets-irremediables-sur-le-cerveau-un-possible-lien-avec-la-maladie-dalzheimer-10053503.php

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Les effets du Covid-19 sur le cerveau ont-ils un lien avec la maladie d’Alzheimer?

Alzheimer : les oméga-3 sont efficaces si on les prend avant d’avoir développé une démence

L’article explique pourquoi les résultats sont controversés. https://www.lanutrition.fr/les-news/alzheimer-les-omega-3-efficaces-si-on-les-prend-tot

Manger du poisson régulièrement prévient le déclin cognitif et la maladie d’Alzheimer. Une méta-analyse récente montre que ceux qui consomment le plus de poisson ont un risque de maladie d’Alzheimer diminué de 36% par rapport à ceux qui n’en consomment pas.

L’article cite plusieurs études dont la suivante :

Association of Docosahexaenoic Acid Supplementation With Alzheimer Disease Stage in Apolipoprotein E ε4 Carriers: A Review https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28114437/

Observations : Bien que les essais cliniques randomisés sur les ω-3 dans la MA symptomatique aient donné des résultats négatifs, plusieurs essais observationnels et cliniques sur les ω-3 au stade de prédémence de la MA suggèrent que la supplémentation en ω-3 peut ralentir le déclin précoce de la mémoire chez les porteurs de l’APOE4. La preuve d’un catabolisme accéléré du DHA (par exemple, l’activation des phospholipases et des voies d’oxydation) pourrait expliquer le manque d’efficacité de la supplémentation en ω-3 dans la démence de la MA. L’association d’un bénéfice cognitif avec la supplémentation en DHA dans la démence prédémentielle mais pas dans la démence MA suggère qu’une supplémentation précoce en ω-3 pourrait réduire le risque ou retarder l’apparition des symptômes de la MA chez les porteurs de l’APOE4. Les progrès récents de l’imagerie cérébrale pourraient aider à identifier le moment optimal pour les futurs essais cliniques sur le DHA.

La supplémentation en DHA à forte dose chez les porteurs de l’APOE4 avant l’apparition de la démence peut être une approche prometteuse pour diminuer l’incidence de la MA.

En conclusion : les suppléments d’huile de poisson pris pendant une longue période se révèlent particulièrement efficaces chez les personnes à risque -porteuses de l’allèle APOE4- mais qui n’ont pas développé de démence.

voir aussi Des doses plus élevées des suppléments d’oméga-3 peuvent être nécessaires pour éviter le déclin cognitif où citant la même étude : la dose de 2 grammes de DHA dans cette étude a de loin dépassé ce qui a été employé dans des tests cliniques importants vérifiant le pouvoir préventif d’omega-3s, qui administrent type 1 gramme ou moins de quotidien.

Pour faire le point sur les omégas 3 https://www.julienvenesson.fr/les-fortes-doses-domega-3-sont-sans-danger/

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Alzheimer : les oméga-3 sont efficaces si on les prend avant d’avoir développé une démence