Greffe fécale au secours des problèmes de mémoire

Et si, dans un futur pas si lointain, une modification de votre microbiote permettait de redynamiser ces compétences cérébrales ? C’est en tout cas l’idée prometteuse dans laquelle permet de se projeter cette Une étude sur les rats menée par des chercheurs du Collège universitaire de Cork en Irlande a mis en évidence que des souris « âgées » ayant reçu des transplantations fécales de jeunes souris avaient une meilleure mémoire des lieux. Ils ont également observé un « rajeunissement » de l’hippocampe, la partie du cerveau associée à l’apprentissage et à la mémoire. Chez les vieilles souris n’ayant pas bénéficié de ces greffes fécales, aucun de ces effets n’a été observé. Source

Cet article a été publié dans Amélioration, guérison, Pistes de réflexion/articles de presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.