Ma première fête des mères sans elle. Comment garder ses parents en pleine forme et prendre soin de soi après la cinquantaine : Le dossier contre le vieillissement du cerveau du Dr Ménat

Même si elle n’est plus là, j’ai une pensée émue pour elle en ce jour où la plupart des enfants fêtent leur maman. Synchronicité : j’ai reçu la dernière e-lettre de « santé corps esprit » sur le dossier du Dr Ménat Guérir & Bien Vieillir.Enfin quelques pistes sérieuses

menat.png

des causes déjà évoquées dans d’autres posts résumés ici

  • stress, anxiété et dépression accélèrent le vieillissement du cerveau ;
  • Certaines maladies infectieuses, et même un déséquilibre de la flore intestinale, pourraient être à l’origine des troubles de la mémoire et du cerveau ;
  • Les spirochètes, cette grande famille de microbes dont fait partie la borrelia, responsable de la maladie de Lyme, pourraient être une cause majeure des démences
  • On évoque aussi le champignon candida albicans, qui donne notamment des mycoses buccales ou vaginales, de fabriquer des neurotoxines (on a d’ailleurs trouvé des « substances mycosiques » dans le cerveau des personnes décédées d’Alzheimer).
  • Une Alimentation carencée en certains acides gras essentiels, trop  riche en sucres
  • Les métaux lourds, l’aluminium et les pesticides. Une étude menée par la très sérieuse Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) dans la région de Bordeaux est vraiment inquiétante. Voici la conclusion de ses experts : « L’exposition prolongée aux produits phytosanitaires a des effets nocifs sur le fonctionnement du cerveau, cette dégradation étant susceptible de s’aggraver, voire de favoriser l’apparition de maladies neurodégénératives ».
  • Les médicaments : les anesthésies générales peuvent être source de troubles mnésiques parfois importants ; la morphine et ses dérivés comme la codéine, les somnifères et anxiolytiques.
  • Antidépresseurs, vaccins, médicaments contre Parkinson, statines, et même les médicaments contre l’incontinence urinaire que l’on donne aux personnes âges !

Et des solutions

Faire marcher le cerveau

  • mots croisés, sudokus et jeux cérébraux, ou apprendre des poésies
  •  faire marcher son imagination, sa créativité : peinture, sculpture, loisirs créatifs sont excellents pour les seniors ;
  • Apprendre une nouvelle langue à 70 ans ?

Mais cela suffit rarement : quelques éléments issus du plan de bataille ciblé du Dr Ménat, publié en intégralité dans le nouveau numéro de Guérir & Bien Vieillir :

  • De la lécithine de soja pour nourrir les neurones : c’est un produit merveilleux pour le cerveau des seniors ! Privilégiez les pots de granulés à mâcher, car il faut les consommer en grande quantité pour que ce soit intéressant (1 à 2 cuillers par jour). Elle contient notamment de la phosphatidylsérine, qui s’intègre à la membrane des neurones et favorise leur fonctionnement (si vous n’aimez pas son goût et l’espèce d’enduit gras qu’elle laisse en bouche, il y a des alternatives en gélules) ;
  • Pour protéger votre cerveau, faites des siestes : le cerveau se répare la nuit, c’est pendant le sommeil que les informations sont structurées, triées, et mémorisées. La sieste a aussi cet effet protecteur (vous découvrirez dans ce dossier quelle est la bonne durée des siestes pour votre cerveau) ;
  • Un cocktail qui booste le cerveau : l’écorce de cannelle pourrait retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer, grâce à l’action de l’aldéhyde cinnamique (qui donne sa délicieuse odeur à cette épice) et à l’epigallocathechine ; le Dr Ménat conseille d’en verser dans du jus de pomme, qui permettrait lui aussi d’améliorer certains symptômes comportementaux liés à la maladie (humeur, délires, agitation, apathie, dépression) ;
  • Les bons nutriments pour protéger sa mémoire : contre le vieillissement du cerveau, le Dr Ménat recommande en priorité les oméga 3 (privilégier les compléments qui du DHA et du EPA), un renfort de vitamine E et B (pour la vitamine B, la levure de bière est idéale) et l’incontournable vitamine D (il vous donnera le dosage qui garantit une bonne protection de votre mémoire) ;
  • Le thé vert améliore les capacités cérébrales : des chercheurs suisses ont découvert que le thé vert augmentait l’efficacité des connexions cérébrales et les performances cognitives réelles des sujets qui en consommaient régulièrement ;
  • Le cacao enraye le déclin du cerveau (et c’est bon pour le moral) : une étude de l’Université Columbia, à New York, montre que les flavanols du cacao peuvent inverser le déclin normal de la mémoire chez les personnes âgées de 50 à 70 ans ;
  • Une plus grande souplesse intellectuelle grâce au vin rouge: l’effet positif du resvératrol contenu dans le vin rouge a été étudié récemment sur des rats ; une supplémentation en resvératrol entraînait un doublement du développement des neurones et donc de la plasticité cérébrale ; mais attention, toujours avec modération car on sait que l’alcool est délétère pour la mémoire.
  • La mystérieuse algue bleue qui lutte contre la démence : une étrange algue qui pousse dans un lac de l’Oregon aux États-Unis stimulerait la croissance des cellules-souches et lutterait donc contre la dégénérescence cérébrale ;
  • Hericium erinaceus: un champignon neurostimulant ! Ce champignon qui pousse sur les troncs des hêtres ou des chênes, est à la fois neurostimulant et neuroprotecteur. Surtout, il stimule le NGF, une molécule favorisant la croissance des neurones ; c’est pour cette raison que la médecine chinoise l’utilise depuis des millénaires ; il est proposé dans les démences mixtes et la maladie d’Alzheimer ;
  • Les 3 plantes incontournables : le Dr Éric Ménat conseille trois plantes majeures pour ralentir le vieillissement du cerveau ; l’une d’elle est très connue de la tradition indienne ayurvédique, le Bacopa Monnieri. C’est un traitement très prometteur (lisez bien les propriétés de ces 3 plantes et les posologies conseillées dans le dossier).

Retrouvez l’essentiel de cette lettre sur le lien suivant pour pouvoir encore longtemps souhaiter la fête des mères à vos mamans et bien sûr à vos papas aussi.
https://jacqueslucienne4.wordpress.com/2017/05/23/1657/

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Amélioration, guérison, Pistes de réflexion, stratégie de soins et d'accompagnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.