Alzheimer et homéopathie

J’ai lu avec attention cet article qu’un ami a posté sur Facebook, sur l’intérêt de l’homéopathie dans le traitement de la maladie d’Alzheimer. Il cite la position de la médecine officielle « Il n’existe actuellement aucun remède contre la maladie d’Alzheimer, bien qu’il existe des médicaments disponibles qui peuvent temporairement réduire certains symptômes ou ralentir la progression de l’état chez certaines personnes » :  Ces drogues appelées Donepezil (Aricept), la galantamine (Reminyl) et la rivastigmine Exelon (connues

sous le nom d’inhibiteurs de acétylcholinestérase ( l’AChE) sont prescrites aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer en phase débutante à modérée. Récemment, étant donné leur faible efficacité et leur coût, ils ont failli être déprescrits, mais les compagnies pharmaceutiques ont exercé telle pression, qu’ils ont été finalement maintenus. Or ces médicaments ont des effets secondaires sérieux (ma mère n’a jamais supporté l’exelon qui lui donnait des nausées) dont : diarrhée, maux de tête, Insomnie, Nausée et vomissements, Indigestion, Gonflement du visage, des lèvres, de la langue, de la gorge, Problèmes de respiration, Douleur abdominale, Manque d’appétit, Urticaire, Peau jaunâtre, Vertiges, rythme cardiaque lent, Perte de poids soudaine ou substantielle, faiblesse

J’ai beaucoup aimé un passage qu’on ne devrait jamais oublier « Toute personne souffrant de la maladie d’Alzheimer, ou toute forme de démence, devrait se rendre compte que lorsque l’établissement médical conventionnel affirme qu’il n’y a pas de traitement pour une maladie, cela signifie qu’il n’y a pas de traitement conventionnel pour la maladie. Cela signifie aussi qu’il ne veut pas que les gens sachent qu’il existe d’autres formes de traitement disponibles.…Le traitement homéopathique de la démence, y compris la maladie d’Alzheimer, repose sur une compréhension des causes de cette nouvelle maladie, ce qui implique des facteurs tels que la pollution par le mercure et l’aluminium, les pesticides et plus particulièrement les médicaments pharmaceutiques classiques ».  Par conséquent, il s’agit d’un processus individualisé, et un homéopathe devrait être consulté. Mais il existe des remèdes qui sont connus pour être particulièrement efficaces dans le traitement de cette maladie. Et l’article de citer un certain nombre de remèdes homéopathiques qui pourraient aider dont Alumina, Baryta Carb, Calcaria Carb, Chamomilla, Ignatia, Lycopodium, Mercurius, Natrum Sulph, Nux Vom, Staphisagria, Terentula His. Lire l’article en anglais:  http://safe-medicine.blogspot.fr/2015/01/dementia-and-alzheimers-disease-there.html

Mon retour d’expérience sur la question: Ma mère a été diagnostiquée en 2004 et jusqu’en 2009 – date à laquelle l’amener chez son médecin traitant homéopathe était devenu compliqué et nous avons opté pour un gériatre qui se déplaçait a domicile –  elle a été accompagnée avec l’homéopathie en plus de son traitement classique (Aricept, Zocor et aspirine). Notre homéopathe étant uniciste, ma mère a pris une dose unique par mois de Baryta Carb 15 CH pendant 3 mois en aout 2004, puis une de  Phosphorus 15, suivie de la dilution en 30 CH, 3 semaine après, en décembre 2004. En 2005 ce fut une dose d’Arnica 30CH suivie de Phosphorus 30 CH à nouveau, puis en 2007 Kalium Brom en 15 CH puis en 30 CH. J’avoue humblement lui avoir également donné de l’Alumina à 2 reprises. Ces doses l’ont certainement aidée, mais n’ont pas empêché son déclin cognitif qui est allé en s’accélérant les dernières années.

Publicités
Cet article a été publié dans stratégie de soins et d'accompagnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.