Alzheimer et les people : David Cassidy, une affaire de famille ?

J’ai été triste d’apprendre que David Cassidy, 66 ans, l’idole de mes jeunes années était atteint par la maladie d’Alzheimer,  comme sa mère et son grand père. Il vient de l’annoncer publiquement après un concert où il avait oublié les paroles ainsi que son intention de quitter la scène. Source Mercurynews

                                             Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour

Quand ma mère a été diagnostiquée, on nous avait dit que ce n’était pas héréditaire, seule la forme précoce de la maladie l’était. Ma mère me disait que son père ainsi que ses oncles et tantes du côté paternel avaient tous

développé cette maladie, certes à un âge respectable, donc il était peu probable que ce soit une forme précoce. Néanmoins, je l’ai toujours entendu dire qu’elle avait peur de finir ainsi et c’est ce qui est arrivé. L’épisode Cassidy m’incite à me reposer la question. Dois-je faire un test génétique ?

L’article L’Alzheimer et les tests génétiques : savoir ou pas ? m’a apporté quelques réponses:  il existe 2 formes de la maladie d’Alzheimer : la forme familiale autosomique dominante (FAD) et la forme sporadique. La forme la plus courante est la forme sporadique et  se déclare habituellement après 65 ans. De nombreuses études indiquent que les personnes dont un parent (père, mère, frère ou sœur) est atteint de la maladie d’Alzheimer courent un risque plus grand de développer la maladie que ceux qui n’ont aucun antécédent familial. Cependant, le rôle de l’hérédité dans la forme sporadique de la maladie d’Alzheimer n’est pas clair et continue à faire l’objet de nombreuses recherches. Il existe des test génétiques prédictif de la maladie d’Alzheimer mais ils ne peuvent-être utilisé que pour les personnes dont la maladie est associée à la FAD. Pour la vaste majorité des familles qui ont la maladie d’Alzheimer, les tests prédictifs ne sont pas possibles et ne peuvent servir à déterminer si une personne développera la maladie.

et aussi sur le site http://www.medisite.fr/

Le processus neurodégénératif responsable de la maladie serait lié à la formation de plaques amyloïdes et d’agrégats de certaines protéines. Un gène a récemment été identifié comme déterminant : le gène ApoE. Nous en sommes tous dotés, sans qu’il y ait en général de conséquences sur notre santé. Mais, dans quelques cas, il se développe différemment. On parle alors de gène ApoE4 . La personne qui en possède un exemplaire a 3 fois plus de risques de contracter la maladie. Et celle qui en possède deux, 10 fois plus ! Un test génétique prédictif peut être utilisé en cas de FAD (Forme familiale autosomique dominante). Mais pour l’écrasante majorité des autres familles concernées, aucun test efficace n’est disponible. La signification et la précision du test APOE font encore l’objet d’études approfondies

Donc pas de tests, je me concentre sur la prévention.

Autres peoples touchés par cette maladie : http://www.medisite.fr/alzheimer-les-people-victimes

Publicités
Cet article, publié dans Pistes de réflexion, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.