Question sur un forum médical : ma mère est devenue sénile après un zona, y-a-t-il un lien ?

Question posée par cazziep : Sa mère a eu un épisode sévère de zona (herpès zoster) en 2007 qui a affecté le côté droit de sa tête : visage et oeil. Depuis elle a des problèmes de mémoire, des difficultés à faire des phrases cohérentes, présente de la confusion mentale et des problèmes à gérer son argent. Elle arrive en avance ou en retard à ses rendez-vous, est incapable de dire l’heure et se néglige. Elle a 67 ans, ce déclin a coincidé avec le zona. Cazziep se demande si le virus aurait pu causer une sorte d’accident vasculaire cérébral ou une inflammation du cerveau. et demande des conseils.

Différentes réponses lui sont faites par de personnes qui ont observé le même problème avec leurs proches, ce qui tend à montrer qu’un lien existe bel et bien entre les deux affections. Lire les échanges sur le site anglais: http://ehealthforum.com/health/senile-after-shingles-t137175.htmla

voir aussi Zona et Alzheimer : quelques études de cas scientifiques qui interpellent !

et Microbes et Alzheimer

Tout bien réfléchi, je viens de me souvenir que ma mère a eu un zona (il me semblait que c’était en 1999 ou en 2000), mais après vérification dans ses papiers, j’ai découvert une ordonnance datée du 9/7/2003 délivrée par le médecin urgentiste de garde prescrivant du Zelitrex à raison de 2 comprimés 3 fois par jour matin midi et soir pendant 7 jours. Le Zelitrex est indiqué pour les infections à Virus Varicelle-Zona (VZV). Seulement 7 jours, cela avait-t-il été suffisant ? Elle avait eu beaucoup de douleurs au niveau du thorax. Ses troubles de mémoire sont effectivement apparus peu après le zona ! Mon père ne cessait de me dire qu’elle ne se souvenait plus des dates et posait des questions de manière répétitive, cela en devenait inquiétant. Le temps d’avoir un RV pour une consultation mémoire:  elle a été diagnostiquée avec Alzheimer en mai 2004, ! Je suis abasourdie car nous n’avions jamais fait le lien.

J’ai une amie dont la maman a des troubles cognitifs, diagnostiquée Alzheimer malgré le fait qu’elle reconnaisse les gens et comprenne ce qu’on lui dit. Elle parle à peine et ne marche plus. Il y a 20 ans elle a eu un zona sévère avec paralysie faciale. Interrogée mon amie m’a assuré qu’elle n’avait eu aucun trouble de la mémoire consécutif à ce zona, selon elle:  » l’état de Maman n’était pas lié à son zona, mais à ses chutes, à chaque fois son état a empiré significativement. Peut-être était-ce son état qui a provoqué les chutes? Ou l’inverse?

Perplexe je n’ai su que répondre et ai demandé des précisions à Ruth Itzhaki et Richard Lathe. le virus dormant peut-il se réactiver si longtemps après, même 20 ans après ?  cet  exemple  contredit-il une hypothèse qui semble bien établie dans les milieux scientifiques anglo-saxons (car en France c’est le vide sidéral et sidérant) ou ne sommes nous tout simplement pas assez informés ?  ou ne voulons nous pas savoir ?

Je cite Ruth Itzhaki qui malgré un agenda très chargé à pris la peine et le temps de me répondre et que je remercie infiniment ainsi que Richard Lathe.

Elle me rappelle qu’elle a déja débattu ce point dans un post précédent : voir Zona et Alzheimer : des liens inexplorés et un manque d’intérêt et de fonds pour financer les recherches.

« Une détérioration des facultés cognitives  après un zona a souvent été constatée . C’est compatible avec l’hypothèse qu’une infection dans le corps entraîne une inflammation qui génère  à son tour une inflammation dans le cerveau. Cette dernière peut réactiver un virus HSV1 (herpès simplex de type 1) dormant dans le cerveau, lequel provoque à son tour une inflammation ainsi que des lésions virales directes.

elle précise :

Quant à sa réactivation, le travail de mon laboratoire suggère qu’elle pourrait très bien se produire à plusieurs reprises dans le cerveau pendant de nombreuses années, jusqu’à ce qu’il y ait suffisamment de dommages accumulés pour que ceux-ci deviennent évidents.

En ce qui concerne le temps écoulé entre l’apparition d’un zona et le moment où la maladie d’Alzheimer est diagnostiquée, nos données suggèrent que la réactivation du HSV1 se produit périodiquement de toutes façons. Elle est causée par des événements tels que le stress et l’immunosuppression (de la même manière qu’en périphérie, ces événements peuvent causer des boutons de fièvre chez certaines personnes – en particulier les porteurs de l’allèle APOE-e4). Le zona est un événement traumatique majeur, donc vraisemblablement, une réactivation se produisant après un zona serait particulièrement courante et provoquerait des dommages.

 En résumé : la réponse est : oui un zona de 20 ans d’âge peut être impliqué de manière indirecte dans l’apparition de troubles cognitifs.  Tout traitement antiviral pendant le zona pourrait aider, mais le résultat dépendrait probablement de la dose et de la durée du traitement.
Publicités
Cet article, publié dans Lyme, microbes, infections et Alzheimer, Pistes de réflexion, témoignage, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.