Carence en vitamine B12 et Alzheimer

Une étude suédoise a montré que la vitamine B12 réduirait le risque de maladie d’Alzheimer et que sa carence comme facteur de risque de développer la maladie doit être exploré, d’autant plus que de nombreuses personnes âgées sont carencées en B12. C’était la cas de ma maman quand lors de son séjour à l’hôpital en 2013, un bilan plus poussé avait été réalisé et avait mis en évidence cette carence entre autres. De retour à la maison

de retraite j’avais entrepris de lui en donner 3 fois par semaine lorsque je passais la voir. Le bilan suivant la vitamine B12 avait été retestée et son médecin m’avait dit d’arrêter de la supplémenter en raison de risque de survitaminose. Bizarrement dans mon dictionnaire des vitamines il est écrit qu’il n’y a aucun risque de surdosage de B12. Par ailleurs les normes de laboratoire sont souvent hors des clous notamment les normes de vitamine D par exemple dont la normale est largement insuffisante pour un apport optimal. C’était vraiment difficile de soigner ma maman et de la complémenter d’autant plus qu’elle ne mangeait pas bien et était dénutrie.

https://destinationsante.com/vitamine-b12-une-arme-anti-alzheimer.html

http://www.apothicaire.ca/vitamine-b12-une-carence-qui-tape-sur-les-nerfs/

Publicités
Cet article a été publié dans stratégie de soins et d'accompagnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.