Réduire le risque d’infections en utilisant des poignées de portes ou mains courantes en cuivre ou laiton antimicrobien

De nombreuses études et publications ont prouvé l’action du cuivre sur un grand nombre de bactéries et virus : Acinetobacter Baumanii, Aspergillus niger, Campylobacter jejuni, Enterobacter aerogenes, Helicobacter pylori, Legionella pneumophilia, Poliovirus, Salmonella enteriditis, Staphylococcus aureus (staphylocoque doré résistant à la méticilline), Adénovirus, Candida albicans, Clostridium difficile, Escherichia coli O157:H7, Grippe A (H1N1), Listeria monocytogenes, Pseudomonas aeruginosa, Tubercle bacillus, Entérocoque résistant à la Vancomycine, …Chez Favi : une étude a montré que l’alliage AB+® tue 99,9% des

microbes  en moins de 2h. Il permet de réduire de près de 80 % l’ensemble des micro-organismes qui sont présents dans notre environnement et pouvant donner lieu à des infections. Ainsi, comparées aux poignées de porte en inox, PVC ou plastique, les poignées de porte en alliage AB+® réduisent significativement la charge microbienne présente sur les surfaces et contribuent à réduire la probabilité de contamination, et donc de transmission d’épidémies et d’infections nosocomiales. Quelques sociétés proposent mains courantes, poignées de portes, plaques de portes battantes, interrupteurs, boutons poussoir de chasse d’eau en cuivre ou laiton antimicrobien destinés aux hopitaux et maisons de retraite soucieuses de réduire le risque d’infections nosocomiales.

On aimerait qu’il y en ait dans tous les nouveaux établissements. Quand à remplacer les systèmes existants dans les autres établissements c’est toujours l’argent (sans jeux de mots sur ce métal, un autre agent anti-infectieux) le nerf de la guerre : il en coûte 84€ le mètre chez Steriall , contre environ 30€ pour un modèle classique.  Si on songe à changer une poignée de porte il faut compter environ 87€. A titre de comparaison, on trouve chez castorama des poignées de porte entre 12 et 30€

 

Publicités
Cet article, publié dans Maison de retraite, Pistes de réflexion, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.