Alzheimer et intoxication aux métaux lourds. Quelles analyses ?

J’ai déjà évoqué dans le post sur l’aluminium, les tentatives de recherche de métaux toxiques chez ma mère à l’aide de l’analyse des porphyrines urinaires . Souvent les médecins prescrivent un bilan sanguin. Cet examen est peu fiable, car lors d’une exposition aux métaux, leur présence dans le sang est nettoyée dans les 72h00, les métaux sont soit excrétés soit déposés dans les tissus. Si le taux sanguin est élévé, cela veut seulement dire qu’il y a eu une exposition récente. Analyse des selles : c’est un moyen efficace de mesurer ce qui a été excrété via le foie et la vésicule bilaire, mais ne reflète pas la charge dans le corps. Le meilleur moyen de connaître la charge toxique est  le test d’intoxication aux métaux lourds qu’on appelle le test de provocation ou test de mobilisation dans les urines. Source « The ThyroId Alternative » Dr Nikolas R. Hedberg.

Publicités
Cet article, publié dans Pistes de réflexion, stratégie de soins et d'accompagnement, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.