Quels soins dentaires pour les personnes âgées atteintes de maladie d’Alzheimer ou apparentées ?

Je sors de chez mon dentiste, le soin d’aujourd’hui a permis qu’on échange un peu plus (pas facile de parler la bouche pleine de tubes et d’instruments divers). J’ai ainsi appris qu’il a soigné les dents de sa belle-mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. Comme de nombreuse personnes âgées désorientées, elle ne voulait pas ouvrir la bouche, mais il a pris le temps de lui parler, de la rassurer et …avec du temps et de la patience il est arrivé à faire le soin. J’ai déjà évoqué les difficultés à maintenir chez ma mère une hygiène dentaire après son entrée en institution (voir Les dents de ma mère ) et j’ai donc été ravie de savoir qu’il pouvait y avoir d’autres solutions que « ne rien faire »A l’étage où résidait ma maman, il y avait un dentiste qui passait dans les étages pour voir les nouveaux résidents la première année, c’était déjà ça… et puis le désert ou les rendez vous pris à titre personnel sans possibilité de soigner quoi que ce soit !

Le Dr Bievliet s’est également formé à l’hypnose : grâce à cette technique il arrive à soigner des personnes phobiques des soins dentaires. Pour proposer ce type de soins, il faut nécessairement sortir de l’exigence d’un agenda, mais également former plus  de dentistes à la prise en charge des malades atteints de la maladie d’alzheimer ou apparentées et leur donner les moyens d’exercer ces soins. Je lui laisse la plume :

« Les soins quotidiens effectués en maison de retraite sont souvent minutés: environ 17 minutes pour lever, faire la toilette, brosser les dents, habiller le pensionnaire et faire d’autres soins pour les plus dépendants.
 C’est le même problème pour les soins médicaux si bien que ces patients ne coopèrent plus. Il convient de leur consacrer du temps, en expliquant tout systématiquement sans crier ou les infantiliser. Il faudrait pouvoir les soigner vite et bien car ils sont en général très fatigables . Cependant je consacre une heure et demi aux soins de ma belle mère quand une anesthésie est nécessaire. Malheureusement l’hygiène buccale de ces patients diminue avec le temps et cette insuffisance entraine de sérieux problèmes dentaires et gingivaux. Ce soin revient au personnel soignant mal formé sur ce sujet et pas très volontaire. (bien souvent en raison de trop peu personnel voir le post combien de résidents par soignants)
Concernant le sujet des dents dévitalisées: (voir retrouver la mémoire aprés avoir enlevé les dents dévitalisées) le problème est que ces soins sont souvent mal réalisés ce qui entraine des infections latentes le plus souvent ou parfois aigües. Il est aussi vrai que ces actes sont encore trop souvent réalisés privant la dent d’une sensibilité nécessaire. En revanche, une dent bien dévitalisée ne posera aucun problème et devra rester en place pour assurer sa fonction.
 

Publicités
Cet article, publié dans Maison de retraite, stratégie de soins et d'accompagnement, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.