Maltraitance en maison de retraite

Un reportage de 2008 : Les infiltrés « Maisons de retraite : chronique d’une maltraitance ordinaire » fait un état des lieux de l’intérieur grâce à une journaliste qui s’est fait embaucher comme aide soignante stagiaire. Pendant 15 jours elle filme l’impensable : personnes âgées qui n’ont pas pris de douche depuis plus de 15 jours, pansements non changés, malades non pris en charge à temps, personnel de ménage utilisés comme aide soignants sans les diplômes et sans la paie correspondante….

Cette résidence a fait l’objet d’un procès qui s’est soldé par un non lieu (voir l’article de Libé de 2012:http://www.liberation.fr/societe/2012/10/05/non-lieu-pour-la-maison-de-retraite-epinglee-par-les-infiltres_851145)

C’était en 2008, pourtant j’ai reconnu bien des situations dans la maison de retraite de ma maman même si elles n’étaient pas aussi exacerbées que celles présentées dans ce reportage.  J’étais déjà catastrophée de constater qu’il n’y avait qu’une aide soignante pour 9-10 personnes. Ici 2 pour 36 résidents, avec toutes les dérives que cela implique, c’est inadmissible. Le manque de personnel général, peut-être moins criant que dans ce reportage spécifique,  a été dénoncé par tous les participants du débat: un problème réccurent dans 70% des maisons de retraite nous dit le documentaire en 2008. Tous le monde s’est accordé à dire qu’il faut plus de moyens, plus de places en établissement, plus de formations. Nous sommes en 2016, qu’en est-il aujourd’hui alors que les budgets vont en se rétrécissant? Au début de cette année  2016, le personnel en arrêt maladie n’était plus remplacé par des intérimaires à l’étage de ma mère pour faire des économies, ce qui laissait parfois une aide soignante pour 14 résidents dans un des établissements les mieux notés de la ville…

Publicités
Cet article a été publié dans Maison de retraite. Ajoutez ce permalien à vos favoris.