Aidants en souffrance : un mari qui n’en peut plus donne une dose létale de somnifères à sa femme atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Un mari âgé de 73 ans a tué sa femme grabataire et atteinte de la maladie d’Alzheimer en lui administrant des somnifères. Un mari âgé qui n’en « peut plus », des enfants « démunis » face à la maladie de leur mère. José de Albuquerque septuagénaire sera jugé à Colmar. Source : Procès: à Colmar la souffrance des « aidants » face à Alzheimer – Sciencesetavenir.fr

C’est en attendant une place en maison de retraite pour ma mère, suite au décès de mon père que j’ai réellement pris la mesure de ce qu’il a enduré. Parfois il me disait : j’ai envie de la jetter par

la fenêtre et moi aussi. D’autres fois : « on s’est encore battus cette nuit, parce qu’elle prenait toute la couverture, j’ai tiré pour en avoir un peu, elle m’a donné un coup de poing, je lui ai rendu » Maintenant que tout est fini, je peux bien le dire : ce fut un enfer! Un enfer duquel mon père n’est pas revenu et duquel je vais mettre du temps à me reconstruire. On va juger cet homme pour son acte criminel et je ne peux m’empêcher de me demander si comme il le dit lui-même dans l’article il n’aurait pas plutôt mis fin aux souffrances de sa femme et à la sienne. Vaste question !

Publicités
Cet article a été publié dans aidants, témoignage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.