Le microbiote intestinal en cause dans la maladie d’Alzheimer.

L’inflammation intestinale serait responsable du déclin cognitif et de la maladie d’Alzheimer. Source : Le microbiote intestinal en cause dans la maladie d’Alzheimer – Topsante.com  et http://www.tdg.ch/savoirs/sante/alzheimer-piste-microbes-intestinaux-precise/story/19537784

Des chercheurs de Genève et de Brescia ont publié une nouvelle étude qui conforte la piste du lien entre les microbes intestinaux et le cerveau pour comprendre la maladie d’Alzheimer. Cette hypothèse a déjà été formulée pour d’autres maladies cérébrales comme l’autisme ou les scléroses en plaques.Leurs travaux ont été publiés dans la revue Neurobiology of Aging, indiquent lundi les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Les scientifiques du Centre de la mémoire des HUG et du Centre national pour la recherche et le traitement d’Alzheimer et des maladies psychiatriques Fatebenefratelli (IRCCS) ont étudié la composition de la flore bactérienne des intestins de deux groupes de patients. Leurs résultats ont montré que les bactéries stimulant l’inflammation étaient plus abondantes chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer et à l’inverse, les bactéries connues pour leur effet anti-inflammatoire étaient plus nombreuses chez les sujets sans amyloïde cérébrale. Ces résultats se sont répétés dans les analyses sanguines. l’étude de l’interaction entre microbes intestinaux et cerveau est une piste de recherche sérieuse qu’il vaut la peine de poursuivre.

A recouper avec ce que disent les naturothérapeutes : Notre flore intestinale est notre première défense, son déséquilibre entraîne de nombreuses pathologies. 

Publicités
Cet article a été publié dans Alimentation, Pistes de réflexion. Ajoutez ce permalien à vos favoris.