Université de Tel Aviv : percée dans la recherche sur Alzheimer par la réparation du gène apoE4.

Le Prof. Daniel Michaelson, titulaire de la chaire pour l’étude des processus moléculaires neurodégénératifs de l’Université de Tel-Aviv et sa doctorante Anat Bam-Kagan ont mis au point un traitement fondé sur la réparation d’un gène qui apparaît sous sa forme endommagée chez 60% des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Les chercheurs du laboratoire du Prof. Michaelson ont découvert que la protéine produite par le gène apoE4 se lie à une moindre quantité de matières grasses que celles produites par la version correcte du gène, l’ApoE3. Le traitement, réalisé en collaboration avec la société américaine Artery, s’est avéré efficace en laboratoire….Cet article a été initialement publié par ©siliconwadi.fr. Lire la suite icisiliconwadi.fr/20923/universite-de-tel-aviv-percee-dans-la-recherche-sur-alzheimer

Publicités
Cet article a été publié dans Amélioration, guérison, Pistes de réflexion/articles de presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.