Bientôt l’hiver : et s’il y avait une autre solution pour prévenir la grippe que le vaccin ?

A l’automne 2013, ma mère réagissant trop fort au traitement anti-épileptique ne s’alimentait plus. L’arrêt de ce traitement a eu pour effet qu’elle a recommencé à s’alimenter dans les 48h00, mais son médecin traitant m’a informée qu’elle était trop fragile pour être vaccinée contre la grippe. En 2011 lorsque ma mère était arrivée à la maison de retraite, je lui avais demandé si elle accepterait de me laisser mettre en place une prévention contre la grippe par le biais de l’homéopathie, ce qu’elle avait alors refusé, car non validée scientifiquement cette méthode n’était pas réglementaire dans le cadre d’une collectivité. Je lui ai donc demandé à nouveau, en novembre 2013 si faute de vaccination, je pouvais essayer de protéger ma maman avec l’homéopathie, ce qu’elle a accepté, cette fois.

Afficher l'image d'origine

source image

Après consultation avec mon médecin homéopathe, voici les produits utilisés.

Alterner chaque semaine de mi-octobre à fin mars une dose de granules en 9CH de

  1. Oscillococcinum
  2. Serum de Yersin
  3. Thymuline
  4. Influenzinum

C’est facile à mettre en place quand on vient voir son parent une fois pas semaine. Résultats : en 2014 pas de grippe alors que ça toussait sec à son étage , en 2015 un petit épisode grippal, mais la protection apportée par le vaccin n’était pas optimale et l’influenzinum est fabriqué à partir de la souche du vaccin anti-grippe de l’année, en 2016 pas de grippe. Le médecin en était elle même étonnée !

Publicités
Cet article a été publié dans Maison de retraite, stratégie de soins et d'accompagnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.