Petit tour d’horizon des maisons de retraites: et en Belgique, ont-ils toujours la frite une fois ?

Il y a quelques années, mon ami belge me conseillait de venir placer ma mère en Belgique, mieux et moins cher. Il m’a récemment envoyé cet article dont voici un extrait :« Dans les maisons de repos commerciales, les prix sont plus élevés que dans les résidences publiques et elles emploient un quart de moins de personnel. Aux yeux des maisons de repos commerciales, c’est souvent uniquement le coût qui compte. Si on peut rogner sur le budget ici et là, c’est toujours ça de gagné. Moins de personnel, plus de pression de travail, des repas encore moins chers, un prix plus élevé par jour, des économies sur le matériel d’incontinence, baisser le chauffage de quelques degrés… tous les moyens sont bons. »

Et le commentaire de mon ami :

« Comme je ne suis pas (encore et j’espère jamais) concerné par le problème, Je n’ai pas approfondi. Mais j’ai quelques patientes qui sont concernées, soit elles sont infirmières ou font partie du personnel soignant, soit elles ont un parent dans la situation. Les homes « bien » sont hors de prix. Quant aux autres, ils font ce qu’ils peuvent ! »

Finallement la situation ne semble pas plus reluisante au pays des frites et de la bière, se serait-elle dégradée depuis quelques années ?

 Lire l’article en entier :Maisons de repos: « Les tartines sont pesées au gramme près, mais les actionnaires empochent des bénéfices de plus en plus importants »

d’autres articles du même journal :

http://www.levif.be/actualite/tag/maison-de-retraite-33755.html

Publicités
Cet article a été publié dans Maison de retraite. Ajoutez ce permalien à vos favoris.