La bonne santé du cerveau dépend de la bonne santé de l’intestin !

De plus en plus de recherches sur le sujet montrent qu’un microbiote diversifié- c’est comme cela qu’on appelle la faune de microbes – bactéries, virus et champignons qui vivent dans nos instestins- est essentiel pour un esprit et un corps sain.

Afficher l'image d'origine

source image

Or notre alimentation moderne, la surutilisation des antibiotiques et l’obsession de la propreté sont préjudiciables à la diversité microbienne qu’on a dans nos nos tripes. Le développement de nombreuses maladies comme la sclérose en plaques, l’obésité,  l’arthrite rhumatoïde et même la dépression n’y serait pas étranger comme on peut le lire dans un article « Is your gut making you sick« publié dans le Guardian.

Et oui vous avez bien lu, même la dépression ! « Des études ont montré que les rats ayant des niveaux élevés de bifidobactéries dans l’intestin résistent mieux au stress psychologique que ceux qui ont de faibles niveaux. Mieux encore : on a nourri un groupe de rats sains avec les microbes d’entrailles de personnes déprimées, à la suite de quoi ils ont  développé des comportements dépressifs et anxieux. On a nourri l’autre groupe avec les microbes d’entrailles de personnes non dépressives et ils n’ont pas développé ces comportements.

A chacune de nos cellules humaines correspond au moins une espèce. Seuls quelques microbes causent la maladie; la plupart sont bénéfiques et coexistent pacifiquement dans notre corps. Nous avons besoin d’eux et ils ont besoin de nous. Si nos microbes ne sont pas en bonne santé, nous ne le sommes pas non plus. Plus notre microbiote est diversifié moins on est fragile ou susceptible d’avoir des déficiences cognitives.

Nous y pouvons beaucoup car le microbiote intestinal est principalement influencé par notre régime alimentaire. Une alimentation qui va nourrir notre microbiote est une alimentation diversifiée comprenant des fibres et des légumes ( en particulier : artichauts, poireaux, oignons et ail). Les polyphénols, trouvés dans les aliments, y compris les noix, les graines, le café, le chocolat noir, le vin rouge, huile d’olive et les baies, sont utilisés par les microbes comme source d’énergie, avec des effets bénéfiques sur les cellules immunitaires humaines. Les aliments qui nourrissent le microbiote sont appelés prébiotiques, et les aliments qui contiennent les microbes réels, tels que le yaourt et le lait fermenté ou encore le kéfir, sont appelés probiotiques. Les aliments fermentés, comme la choucroute, le kimchi et le miso, sont des combinaisons de probiotiques et de prébiotiques, appelés symbiotiques.

Alors nourrissons les bons microbes qui vivent dans nos intestins, nos fluides corporels, nos cavités et sur notre peau ! Une façon simple est de boire du Kéfir !

Autres lectures sur le sujet :

Intestins et émotions site quanta-la vie. com

Voir aussi l’excellent livre de Giulia et Jill Enders « le charme discret de l’intestion »

Publicités
Cet article, publié dans Alimentation, Pistes de réflexion/articles de presse, stratégie de soins et d'accompagnement, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.