Dénutrition : mise en place d’un suivi alimentaire.

Voici les lignes directrices publiées par l’ARS en 2013 : « Nutrition, dénutrition, alimentation de la personne âgée en eHpad et établissement de santé. Guide pédagogique pour l’appropriation de l’outil Mobiqual » , ainsi que la Procédure de dépistage et de prise en charge de dénutrition publiée par la Fédération régionale des associations départementales de médecins coordonateurs Midi-Pyrénées.

Constatant qu’il y a peu d’informations dans les transmissions (les soignants ne peuvent raisonnablement pas noter ce que mange chaque résident à chaque repas !) et en raison de la difficulté à savoir ce que ma mère mange, j’ai mis en place un suivi alimentaire. Le médecin traitant de ma mère m’a donné un modèle de suivi, l’outil mobiqual que j’ai modifié pour faire figurer l’ensemble de la semaine. Cette fiche scotchée dans la chambre de ma mère permet de savoir ce qu’elle mange qu’elle que soit la personne qui l’aide à manger. Elle assure également la liaison entre les aides extérieures et moi. J’ai également changé mes habitudes de visite: si je viens pour le repas de midi, je peux en général avoir plus d’informations sur ce qu’elle a mangé le matin.

 

Publicités
Cet article a été publié dans aidants, Alimentation, Maison de retraite. Ajoutez ce permalien à vos favoris.