Diagnostic précoce: Alzheimer et épaisseur de la rétine, un test d’aide au dépistage.

Des chercheurs de l’hôpital ophtalmologique de Moorfields et de l’Institut d’Ophtalmologie UCL ont trouvé un lien entre des facultés cognitives en baisse – un des premiers signes de la maladie d’Alzheimer – et l’épaisseur des nerfs rétiniens.

L‘amincissement de la couche des fibres nerveuses de la rétine serait associée à une performance cognitive réduite. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour voir si cet l’amincissement peut prédire le déclin des facultés cognitives. Si la perte de cellules nerveuses dans l’oeil se révèle être un marqueur précoce de la maladie, ces tests pourraient permettre d’identifier les personnes qui risquent de développer la maladie et de les prendre en charge plus rapidement.

Source The Guardian

Mon commentaire : officiellement il n’y a aucun traitement qui permet de guérir cette maladie, alors annoncer précocemment à quelqu’un qu’il risque de développer Alzheimer est une telle source de stress qu’on peut mettre en doute l’intérêt de ces tests. Ils présenteraient une réelle utilité pour mettre en place une hygiène de vie et une politique de prévention.

Publicités
Cet article, publié dans Pistes de réflexion, stratégie de soins et d'accompagnement, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.