Mourir plutôt que de finir Alzheimer

L’euthanasie plutôt qu’Alzheimer

En 2011 aux Pays-Bas, une personne atteinte d’Alzheimer à un stade avancé a été euthanasiée. Une pratique jusque-là interdite pour les patients incapables d’exprimer leur volonté. En Europe, provoquer délibérément la mort d’un patient n’est permis qu’aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg.

http://fr.myeurop.info/2011/01/25/l-euthanasie-plutot-qu-alzheimer-1227

Un article qui fait réfléchir sur la fin de vie. Un jour en 2008, ma mère en se regardant dans la glace m’a dit « ce n’est pas moi » puis elle a enfoui son visage dans ses mains et m’a dit « je veux mourir« . J’ai mis cela sur le compte d’une dépression compréhensible au regard de ce qu’elle était en train de vivre. Longtemps après, lorsqu’elle était en maison de retraite et que j’assistais impuissante à sa lente dégradation, je me suis demandé si ce qu’elle m’avait dit alors était son voeu ?

Publicités
Cet article a été publié dans Pistes de réflexion/articles de presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.