Carton rouge dans l’accueil des aidants lors de la prise en charge des personnes âgées à l’hôpital

Mai 2014, cela fait 2h00 que j’attends dans le couloir des urgences de cet hôpital que ma mère soit vue par un médecin, suite à sa chute du lit dans la nuit. Elle a un gros hématome à l’oeil. On ne m’a pas permis de lui tenir la main. Quand on m’autorise enfin à venir la voir, je la retrouve tétanisée, les mains gelées. En quoi cela aurait gêné l’équipe qui intervenait si j’avais été là, juste pour réconforter ma mère désorientée et douloureuse ?

Le mot rédigé par l’infirmière a été donné à l’ambulancier qui l’a remis à l’accueil. Le résultat sera communiqué à l’ambulancier qui le donnera à l’infirmière de la maison de retraite sans que je puisse en prendre connaissance, je n’ai eu qu’un compte rendu oral.  Heureusement son médecin traitant a accepté de me faire une copie du compte rendu. Heureusement cela ne se passe pas toujours comme cela !

Mais quand même trop souvent ! un an plus tard en 2015, ma mère se fracture la malléole, on l’envoie dans un hôpital pour être plâtrée, cet hôpital n’assure ni le suivi ni le déplatrage. RV est pris dans une clinique voisine, on peut y aller le samedi, je pourrais donc l’accompagner, il suffit de se présenter aux urgences nous dit-on. Un fois sur place,   c’est le désert ! Une aide soignante nous reçoit froidement, on a été mal renseigné, aucun médecin n’est présent le samedi ! Retour à la case départ ! Tout ça à cause de personnel au standard mal informé !

Et que dire de ce fameux jour de 2007 où ma mère a du passer une radio de contrôle sur la jambe (une autre fracture) qu’elle venait de se faire déplâtrer quelques semaines plus tôt. On ne nous a pas laissé l’accompagner, ma mère parlait encore à l’époque, ils lui ont demandé sur quelle jambe on devait lui faire la radio, la gauche ? elle a répondu oui, sauf que c’était la droite ! « Comment est-ce possible?  » s’est exclamé le médecin qui nous a envoyé refaire la radio. La sécu a un trou paraît-il ? Il s’agit de 3 lieux différents ! Soit la situation est générale, soit on a la poisse !

A qui faudrait-il écrire pour que cela change ? SVP laissez nous accompagner nos parents désorientés quand ils doivent passer des examens à l’hôpital !

Publicités
Cet article a été publié dans stratégie de soins et d'accompagnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.