Aides soignants, auxilliaires de vie, agents de soin: quelles compétences ? quelles formations ?

 Un essai de clarification des compétences que recouvre chacun des métiers exercés par les personnes qui s’occupent des personnes âgées.

Afficher l'image d'origine

Pour résumer : Les aides soignants et les agents de soins interviennent plutôt en EHPAD et les auxillaires de vie plutôt à domicile. Les formations sont accessibles avec un niveau CAP, la durée des formations est presque la même. Sur la grille des salaires, l’auxilliaire de vie semble être un peu mieux rémunéré.

Aide soignant

C’est une profession paramédicale centrée sur l’aide aux personnes soignées dans l’incapacité d’assumer seules leurs besoins primaires en collaboration avec l’agent de soins et l’infirmier.Il contribue à la réalisation de certains soins, notamment une partie des soins fondamentaux afin de pallier l’incapacité de réaliser certains actes de la vie quotidienne, comme se laver, s’habiller, boire, respirer, bouger, ou manger seul. (soins d’hygiène du corps, soins de bien-être, l’aide aux actes de la vie quotidienne, ayant pour finalité de maintenir l’hygiène de vie d’une personne. Le terme d’aide-soignant désigne également le  métier,  d’agent des services hospitaliers qualifié. C’est d’ailleurs sous ce terme que le décret qui régit leur exercice les définit. Ils interviennent principalement en milieu hospitalier ou en EHPAD.

Formation

Seuls les titulaires du diplôme d’état d’aide-soignant peuvent exercer ce métier. La formation se compose de 41 semaines (10 mois )de cours :

  • 17 semaines de cours théoriques (595 heures)
  • 24 semaines de stages (840 heures).

L’enseignement est donné sous forme de modules : Accompagnement d’une personne dans les activités de la vie quotidienne

  • L’état clinique d’une personne
  • Les soins
  • Ergonomie
  • Relation/communication
  • Hygiène des locaux hospitaliers
  • Transmission des informations
  • Organisation du travail

L’élève doit également obtenir l’attestation pour la formation aux gestes et soins d’urgence, entrant dans le module Les soins. Deux mises en situation professionnelle sont obligatoires : une première au module 1 et une seconde au module 3.

 Grille des salaires : le salaire des aides-soignants varie selon plusieurs critères, tels que le travail dans le secteur privé ou public, l’ancienneté, le type de contrat, les horaires (jour/nuit), etc. Dans la Fonction publique, le salaire de base (débutant) suppléé des primes avoisine les 1 370 euros net. Alors qu’en fin de carrière, le salaire peut approcher les 1 990 euros. Source : extrait de  https://fr.wikipedia.org/wiki/Aide-soignant

Auxillaire de vie

 Un auxiliaire de vie sociale est chargé d’aider une personne en difficulté, malade ou dépendante, à accomplir les tâches et activités de la vie quotidienne. Il lui apporte également un soutien moral dans sa vie de tous les jours. On parle aussi d’aide à domicile, d’auxiliaire de vie, d’auxiliaire familiale, de garde malade, d’agent à domicile ou de dame de compagnie. Ces emplois sont compris entre le mi-temps et le temps complet. Ils peuvent comporter des gardes, de jour et de nuit. Les auxilliaires de vis interviennent putôt à domicile. 80 % d’entre eux travaillaient dans le secteur privé. La rémunération brute en 2007 , se situe entre 1 533 € en début de carrière et 2 061 € en fin de carrière. Source : extrait de  https://fr.wikipedia.org/wiki/Auxiliaire_de_vie_sociale

 Tâches

Les tâches remplies sont aussi multiples que les publics auxquels elle s’adresse. L’auxilliaire de vie va être amenée à réaliser tant des tâches ménagères que des tâches paramédicales ou d’assistance à la personne. En ce qui concerne les tâches ménagères, les plus courantes seront celle de faire les courses, faire le ménage et le repassage, faire la cuisine et maintenir la maison en ordre. Pour ce qui est des tâches paramédicales, il s’agit souvent de faire la toilette et de vêtir le patient ou encore de prodiguer des soins basiques tels que changer des pansements ou autres types de soins qui ne nécessitent pas la présence d’un infirmier ou médecin. Enfin, en dehors de ce types de tâches, le travail de l’auxiliaire sera d’accompagner la personne qui a besoin d’aide, cela implique de la seconder dans toutes les difficultés qu’elle rencontre : remplir des formulaires pour des démarches administratives, l’accompagner dans ses sorties et surtout être présente pour discuter, échanger s’amuser et l’occuper. Outre le fait d’assister la personne, il faudra également lui faire passer le temps donc autant l’amuser. Source  http://www.formationauxiliairedevie.org/

Le diplome reconnu est le Diplôme d’Etat Auxiliaire de vie sociale (DEAVS). Il est accessible avec un niveau CAP. la formation dure environ 12 mois, avec par exemple  une alternance de semaines de formation théorique et de semaines de formation pratique sur les lieux professionnels, sur un rythme d’environ une semaine (35h) en centre de formation pour une à deux semaines de pratique professionnelle. La formation est conçue dans une logique modulaire pour permettre des parcours individualisés (suivi pédagogique de chaque stagiaire par un formateur).  source : http://formation.apf.asso.fr/formation-avs-deavs

Agent de soins ou agent de services hospitaliers (ASH)

 L’agent de soins occupe principalement une place dans l’entretien des locaux et de l’hygiène d’un service hospitalier, du rangement du matériel de l’hôtellerie de l’hôpital et des courses quotidiennes (prélèvements) de bloc opératoire. Par extension, l’ASH peut être chargé selon l’organisation des services de certaines tâches pour le confort des malades habituellement pratiqué par l’aide soignant. Il respecte les règles de sécurité et les mesures de prévention des bio-contaminations mais il n’effectue aucun soins direct. L’ASH travaillant dans les services plus spécialisés comme la gériatrie ou la psychiatrie dans les EHPAD a aussi une mission de relation sociale importante qu’il entretient. Il participe à la socialisation des patients : repas collectifs, relation avec les patients, accompagnement lors de sorties. Il travaille en collaboration avec l’aide-soignant, ou un Infirmier.

Formation de 150 heures spécifique à la fonction d’agent des services en bloc, accessible au niveau 3ème. Salaire 1 200 € net

Perspectives d’évolution

Après une ancienneté de huit ans en tant qu’agent des services hospitaliers ; ils peuvent devenir assistant de soins en gérontologie et peuvent accéder au titre d’aide-soignant en passant une formation interne au sein de l’établissement. Cette formation en assistant de soins ou aide-soignant (suivant les besoins de l’établissement de santé) est dispensée dans le cadre de la formation continue, elle est prise en charge financièrement par l’hôpital ou la maison de retraite de l’ASH d’une durée de six mois en stage et donne lieu à la fin de cette durée une attestation d’état reconnue. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Agent_des_services_hospitaliers

Publicités
Cet article, publié dans Maison de retraite, stratégie de soins et d'accompagnement, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.